Actualités
de l'AMOPA 69

Voyage dans le Berry
(23/06/22)

Remise des prix 22 juin 2022
(22/06/22)

Remise des prix 8 juin 2022
(08/06/22)

"Madagascar, un pays méconnu"
(24/05/22)

Résultats des concours "Plaisir d'écrire" et "Plaisir de dire" 2021-2022
(14/04/22)

Assemblée Générale 2022 de la Section
(17/03/22)

Visite de l’Hôtel Dieu de LYON
(01/03/22)

"André-Marie Ampère, cet illustre lyonnais"
(20/01/22)

Conférence "Le ciel à l'œil nu"
(01/12/21)

Remise des Palmes de l'apprentissage 2021
(29/11/21)

Remise des prix nationaux
(25/11/21)

Escapade en Provence
(16/10/21)

Assemblée Générale 2021 de la Section
(05/10/21)

Voyage dans les Hauts de France
(26/09/21)

Rencontre AMOPA-CME
(04/06/21)

Remise du prix Imagin'action 2020
(02/06/21)

Mot du Président de la section
(10/02/21)

Vœux 2021
(23/12/20)

Mot du Président de la section
(29/09/20)

Assemblée Générale 2020 de la Section
(22/09/20)

Mot du Président de la section
(12/06/20)

Mot du Président de la section
(01/04/20)

Remise du prix Imagin'action 2019
(12/02/20)

Visite de l'usine Renault de Vénissieux
(04/02/20)

Cérémonie de remise des médailles aux chevaliers nommés en 2019
(29/01/20)

Conférence sur l'UNICEF
(21/01/20)

Vœux du nouvel an 2020
(16/01/20)

Les oiseaux de nos jardins, une biodiversité menacée
(09/12/19)

Le cinéma à Lyon
(19/11/19)

Sortie automnale
(08/10/19)

Voyage en Aveyron du 8 au 13 septembre 2019
(13/09/19)

Voyage en Pologne du 16 au 22 juin 2019
(22/06/19)

Cérémonie de remise des prix départementaux 2019
(29/05/19)

Trévoux, capitale des princes de Dombes
(16/05/19)

A la pagode Thien Minh
(04/05/19)

Visite de la Cité de l'environnement à Saint Priest
(11/04/19)

Assemblée Générale 2019 de la Section
(16/03/19)

Visite de la maison du Docteur Dugoujon à Caluire
(12/02/19)

La police scientifique
(08/02/19)

Cérémonie de remise des médailles aux chevaliers nommés en 2018
(23/01/19)

Vœux du nouvel an 2019
(10/01/19)

Archives
Remontez le temps...

2018

2017

2016

2015

2014

Voyage dans le Berry
23/06/22

Compte rendu du voyage dans le Berry effectué du 20 au 23 juin 2022

En complément de ce compte rendu, des « coups de cœur » marqués d’une * sont rédigés dans le « Recueil des activités culturelles 2022 ».

Loin des foules et des clichés habituels, le Berry garde des trésors bien cachés qu’il révèle à ceux qui savent sortir des sentiers battus.

Direction « le cœur de la France » pour dix-neuf amopaliens, partis à la découverte de ce pays si cher à George Sand où l’on se balade dans les terres travaillées par des générations de paysans. Campagne discrètement vallonnée et colorée par les champs de céréales, prés verdoyants, bocages, forêts alternent avec des villages. Ces paysages berrichons ont servi de toile de fond  à certains romans de l’écrivaine. 

Dans cette escapade, grâce à des guides passionnants qui ont su remonter les couloirs du temps, nous découvrons le Berry et les émouvants souvenirs de la romancière. La plupart d’entre nous ne la connaissent qu’à travers la littérature enfantine !

Nos rencontres avec George Sand nous ont plongés dans la vie de l’époque…

Il semble qu’elle vient à peine de s’absenter pour une promenade, tant est encore perceptible sa présence sur les lieux où elle a vécu… Son souvenir ne s’éteint pas !

♦ À Nohant*, nous entrons dans l’intimité de l’écrivaine : une maison gorgée d’histoires dans un cadre harmonieux, sa vie, ses amours, son œuvre…  

Le Petit Coudray* : cette belle demeure de maître du XVe siècle fut le théâtre de la rencontre entre George, alors Aurore Dupin, et Jules Sandeau, romancier et auteur dramatique. Ce fut le point de départ d’une émancipation affective et sociale. C’est sous le nom de George Sand, emprunté pour la moitié à son ami, qu’elle signe, en 1832, son premier roman, « Indiana », un véritable triomphe. Son pseudonyme a été le seul moyen pour une femme d’être éditée à l’époque.

À Angibault, la romancière est tombée sous le charme de ce havre de silence rendu célèbre par le roman « Le meunier d’Angibault », en 1845.

« La mare au diable » est un souvenir de nos lectures de jeunesse. Une petite halte à Mers-sur-Indre pour suivre les pas des héros dans le bois de Chanteloube. George Sand rend hommage à la campagne berrichonne où elle a grandi et redore l’image de la vie paysanne.                          

À Gargilesse*, nous arrivons dans un site classé parmi « Les plus beaux villages de France ». Niché au cœur de la vallée de la Creuse, affluent de la Vienne, c’est un havre de sérénité pour l’écrivaine et son ami Alexandre Manceau.

À Valençay*, où le château fut la résidence de Talleyrand, nous découvrons le raffinement luxueux de la demeure d’un des plus grands diplomates français.  

À Boussac*, George Sand aime s’évader en Creuse au château de Boussac (XIIe et XVe siècle). C’était un lieu de villégiature romantique privilégié pour la romancière. Elle y séjourna la 1ère fois en 1841, accompagnée de Prosper Mérimée. C’est un lieu qui vous emporte à travers les siècles.

Le Berry est riche d’un patrimoine religieux. 

Les édifices romans s’illustrent dans des églises importantes et parfois plus modestes. La cathédrale de Bourges est exceptionnelle dans l’architecture gothique.

Saint-Martin à Vic* - Les fresques romanes du XIIe siècle de la crypte de l’église Saint-Martin à Vic, redécouvertes par hasard en 1849, sont remarquables. C’est un chef d’œuvre protégé grâce à l’intervention de George Sand et de Prosper Mérimée, et classé dès 1852.

À Gargilesse - la magnifique crypte de l’église romane Notre-Dame est décorée de fresques du XIIe et du XVe siècle. La romancière a participé à son classement comme Monument historique en 1850. 

La Basilique de Neuvy-Saint-Sépulchre* - Cet édifice, hors du commun, présente la particularité d’être double : une basilique à nef centrale et une rotonde à trois niveaux. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Bourges, ville d’Art et d’Histoire – Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992, la cathédrale Saint Etienne est une œuvre majeure de l’art gothique du XIIIe siècle. Elle est édifiante par sa prouesse architecturale. Ses arcades d’une hauteur considérable lui confèrent une remarquable légèreté. Ses cinq portails richement sculptés, son magnifique ensemble de vitraux* de mille et une couleurs, ses cinq chapelles témoignent de la puissance du christianisme dans la France médiévale. C’est une des plus grandes églises gothiques de France.

En visitant la ville en petit train, nous découvrons la cité berruyère. Le centre historique est marqué par l’empreinte de l’architecture du Moyen-Âge et de la Renaissance. Environ quatre cents maisons en pan de bois des XVe et XVIe siècles forment un vaste secteur sauvegardé.

La ville de Bourges respire l’Histoire. Nous passons devant un autre monument emblématique : la « Grand Maison » de Jacques Cœur, argentier de Charles VII, palais richement décoré dans le style flamboyant du Moyen Âge.

Notre soirée musicale à Chassignolles

Dans un cadre champêtre, à Chassignolles, dans l’Indre, la Grange aux Pianos est la maison d’artiste du pianiste Cyril Huvé, Victoire de la Musique classique en 2010. Dans son lieu de vie, le musicien nous a interprété son répertoire de prédilection lors d’un concert privé intimiste de musique classique (sonates, valses, mazurkas, ballades, préludes, barcarolles, nocturnes…). Nous avons apprécié l’immense talent de Cyril Huvé ainsi que l’excellente acoustique de cette « grange » qui se prête parfaitement à un voyage musical.

Nous avons découvert le pays berrichon et ses richesses. L’ambiance amopalienne très conviviale réjouit chacun de nous dans ces précieux moments de partage.


Monique ROUGEMONT